Rechercher
  • Thomas Brn

Patience et persévérance : le moyen le plus sûr pour atteindre ses objectifs d’entrainement



Nous vivons dans un monde de plus en plus connecté, où tout est mesuré, quantifié, tout doit allez vite. Que ce soit pour l’économie, les transports, le travail, l’information, notre carrière, notre consommation de biens et services, etc.


L’omniprésence des médias numériques dans nos vies, comme la télé, internet et les réseaux sociaux nous maintient constamment dans un sentiment d’urgence si l’on n’y prend pas gare.

Et tout cela se retranscrit également sur notre façon de faire du sport et de nous entraîner. A force de voir des supers athlètes en compétition, des héros de films/séries aux physiques indécents, ou encore des influenceur/ses exhibant leur corps et leurs performances, on ne peut qu’aspirer à leur ressembler le plus vite possible.

Et c’est là que la spirale infernale commence : surentraînement, programmes/exercices inadaptés pour soi (morphologie, âge, condition physique), blessures, prise de produits dopants : il y a plus d’une façon d’abîmer son corps et de se mettre en danger, que cela soit à court, moyen ou long terme….

Au final vous n’aurez, d’une part pas atteint vos objectifs, mais en plus vous pourriez sérieusement compromettre vos chances de les accomplir un jours. Pire encore, vous risquez de traîner des blessures ou autres problème à vie.


Alors comme la tortue de La fontaine, apprenons à ralentir, voir à nous poser pour réfléchir avant d’agir de manière inconsidérée.




Remettre en question nos modèles médiatiques

On veut tous (ou presque) ressembler à quelqu'un d’autre. Malheureusement nos modèles tiennent plus souvent de la fiction que de la réalité. Soit parce-que se sont effectivement des personnages de fiction (manga, film, série, roman, BD…). Soit ils sont réels mais vous ignorez peut-être leur véritable histoire.


Qu’ont ils vraiment fait pour en arriver là ? Par quelles épreuves sont-ils réellement passés ? Quel a été leurs véritables programmes d’entraînement ? Durant combien de temps ? Ont-ils utilisés des produits dopants, anabolisants, etc. ? Ont-ils subit des régimes alimentaires drastiques ? Sont-ils suivis par des professionnels (coach, kiné, médecin, etc.) ? Ont-ils eu des problèmes de santé (blessures, maladies) suite à leur transformation ?


Autant de questions que vous devriez-vous poser, au moins un minimum avant de vous lancer à corps perdu dans n’importe quelle aventure.

Attentions aux vendeurs de rêves, et ils sont légions surtout sur les réseaux sociaux, qui veulent vous vendre quelque chose, quitte embellir la réalité, voir à mentir carrément.


Il y a aussi la mode depuis quelque temps des entraînements purement fictionnels comme ceux que l’on trouve dans les mangas. C’est en effet rigolo de tester l’entraînement de Saitama dans « One punch man » (100 pompes, 100 squats, 100 abdos et 10km de footing tout les jours), mais ça n’a pas vraiment d’intérêt du point de vue corporel (sauf pour avoir mal aux genoux :o ).

Le mieux c’est encore de se renseigner un minimum sur la physiologie, l’anatomie et sur les théories de l’entraînement. Le savoir sera votre meilleur arme pour ne pas faire n’importe quoi avec votre corps.

Pour cela il y a bien sûr les livres ! Internet regorgent aussi de bonnes informations, encore faut-il savoir séparer le bon du moins bon. Si vous suivez un coach sportif ou un préparateur physique, essayez dans chercher d’autres pour croiser les sources et recouper les informations.


Et dans la vie réel vous pouvez bien sûr faire appel à un coach professionnel (si possible compétent et diplômé) pour vous accompagner au mieux !



Êtres au claire et lucide sur nos objectifs

Cela peut paraître banal mais quand nos objectifs sont floues ou irréaliste, on a toutes les chances d’aller dans le mur (oui oui).

Le mieux est encore de prendre le temps de les définirent assez précisément et à l’avance. Pour cela on en revient aux connaissances à avoir en matière d’entraînement et concepts associés (alimentation, récupération, etc.). Si vous ne les avait pas, au moins un minimum, je vous conseil fortement de faire appel à un professionnel, au moins pour établir des objectifs clairs.


Idéalement vous les découperez en micro et macro objectifs pour une meilleur planification à court, moyen et long termes.



Se demander si le jeux en vaut la chandelle

Une fois que l’on sait vraiment ce que l’on veut et comment l’obtenir (donc en ayant fait de sérieuses recherches au préalable), il est bon de se demander si ça en vaut vraiment la peine. Je parle ici bien sûr des objectifs nécessitant des moyens financiers conséquents, comme ceux liés au culturisme (achat de protéines ou autres produits tout les mois par exemple), ou des potentiels risques pour la santé (via un entraînement hyper-intensif, la prise de produits dopants « pour allez plus vite », des régimes drastiques, etc.) auxquels vous allez vous exposer.

Recherchez les raisons profondes qui font que vous voulez obtenir telles ou telles choses et si il n’y pas des façons plus sécuritaires de les atteindre ou les approcher, quitte à ce que ça prenne un peu plus de temps.

A la fin c’est la tortue qui gagne la course !

0 vue0 commentaire