Rechercher
  • Thomas Brn

Pourquoi étirer le psoas?

Le Psoas (formé par le petit et grand psoas) est le seul muscle du corps qui relit le tronc aux membres inférieures. Il part en effet de la zone lombaires (attaché aux vertèbres L1 à L5 mais également en T12) pour finir sur le petit trochanter en haut du fémur. Il s’y attache d’ailleurs par un tendon commun avec le muscle iliaque, formant ainsi l’ilio-psoas.

Il a pour fonction la flexion de la cuisse sur le tronc, mais également la rotation des vertèbres lombaires. Autant dire que c’est un muscle largement sollicité au quotidien, ne serait-ce que si vous prenez souvent des escaliers.
Il joue aussi un rôle important dans pour l’équilibre postural, notamment au niveau lombaire.

La cause de nombreux maux…

De part ses fonctions et sa situation « géographique », le psoas est souvent malmené par notre mode de vie, et est la cause de nombreuses douleurs et déséquilibres posturaux.


Le fait de rester assis de trop nombreuses heures, comme beaucoup d’entre nous, va inévitablement générer de la raideur ainsi qu’un raccourcissement du psoas. Sont particulièrement concernés les employés de bureau, les chauffeurs, ou encore les cyclistes (et oui!).


Un psoas raide et raccourci risque fort d’engendrer des douleurs au niveau de la hanche, de la jambe et bien-sûr un mal de dos (augmente la lordose). Il est d’ailleurs la cause principale de bien des lombalgies.


Et comme cela ne suffisait pas, le psoas est souvent appelé un muscle « poubelle », car du fait de sa proximité avec le tube digestif, il a tendance à concentrer les toxines.


Bref vous l’aurez comprit, c’est un muscle important mais fragile et trop souvent malmené. Il faut que ça change !



Comment étirer et prendre soin de son psoas ?

Il sera donc plus qu’utile de pratiquer régulièrement quelques exercices pour étirer, assouplir et améliorer la circulation sanguine dans le psoas.

Étirement à genou :

Posez un genou au sol et l’autre genou devant vous à 90° avec le pied bien en appui au sol. En gardant les abdominaux contractés, avancez le bassin vers l’avant jusqu’à ce que vous sentiez un étirement dans le devant de la hanche.


Vous pouvez également pousser le genoux vers l’extérieur avec votre bras.













Étirement allonger :

Attrapez votre genoux et ramenez le vers vous tout en soufflant. L’autre jambe reste tendue.


Cela peut également se faire sur le bord de votre lit. Dans ce cas la jambe tendue va cette fois glisser dans le vide pour étirer le psoas.






















En plus de ces étirements, le fait de pratiquer des exercices dit de « Core training », comme le Pilates, le gainage ou encore le yoga, aura pour effet de renforcer votre psoas et d’autres muscles profonds.

L’utilisation de matériel comme les sangles de suspension (type TRX), le swiss-ball ou les élastiques est très intéressante pour ce type d’entraînement.

Cela améliorera votre posture, votre tonicité et votre équilibre. Là encore l’activité physique bien pratiqué démontre son pouvoir prophylactique en réduisant les douleurs et les risques de blessures.

Alors prenez soin de votre Psoas, de votre corps et n’oubliez pas de bouger régulièrement !


1 vue0 commentaire